Valerie Winckler...

NAISSANCES

NAISSANCES

ACTES DE NAISSANCE

 

Notre fille est née dix ans après ses trois frères par un beau matin de juillet 1980. Ce fut, comme à chaque fois, un moment indescriptible. Deux ans plus tard, j’ai eu la chance d’être accueillie, sur une durée d’un an et demi, par l’équipe de la Maternité de l’Hôpital Jean Rostand à Sèvres. J’ai choisi de travailler sur la période où l’on sort en quelque sorte du quotidien, période qui va de l’arrivée à la maternité jusqu’aux premiers jours de retour à la maison.

VISAGES DE L’AUBE

La première fois que le regard d’un nouveau-né a percé l’objectif de mon appareil photo, j’ai eu le souffle coupé.
Regard aveugle ?
Si différent pourtant de celui qui ne voit que du noir et qui ne sait où se poser.
Direct, exigeant. Convaincu de sa propre existence. Etonné d’être là.
Regard antérieur et premier. Qui connaît tout. Qui a tout à découvrir….

Extrait de la postface de Valérie Winckler, Visages de l’aube, en collaboration avec Nancy Huston, Actes Sud, 2001.